Bandeau SYMAC

Les liquides ioniques

Afin d’éviter les solvants classiques, nous utilisons des liquides ioniques qui offrent l’avantage d’immobiliser les espèces catalytiques et permettent une facile extraction des produits de réaction, avec un faible taux de métal, intéressant pour l’obtention de produits d’intérêt en pharmacie (Metallic nanoparticles in ionic liquids. Applications in catalysis, Chapter 5 in Nanomaterials in Catalysis, Eds. K. Philippot and P. Serp, Wiley, 2013).

En ce qui concerne les systèmes homogènes (à base de complexes organométalliques), la réaction de substitution allylique énantiosélective (alkylation, amination et sulfonylation) catalysée par du palladium dans les liquides ioniques a donné d’excellents TOF (> 20000 h-1), en présence de ligands chiraux P-donneurs (diphosphites comportant des squelettes carbohydrates et ligands diamidophosphites). Lorsque le solvant est un sel de pyrrolidium, des recyclages efficaces avec des taux de palladium négligeables dans les produits sont obtenus (< 0.1 ppm) (Chem. Commun. 2011, 47, 7869 ; Organometallics 2014, 33, 771). Des activités et sélectivités remarquables ont été observées pour les réactions de substitution allylique, avec des ligands bidentes (diphosphites) ou des ligands topologiquement adaptés au milieu (Tetrahedron 2011, 67, 421).

Pour les systèmes à base de molybdène, nous avons développé des complexes mono et bimétalliques dioxomolybdène(VI) avec des ligands de type oxazoline, actifs dans des réactions d’epoxydation de substrats, permettant leur immobilisation dans des milieux ILs (Appl. Catal. A 2011, 398, 88 ; Curr. Inorg. Chem. 2011, 1, 131). Uniquement le système bimétallique induit une excellente diastéréosélectivité pour l’époxydation du (R)-limonène. Des études mécanistiques, notamment par RMN-95Mo (Magn. Reson. Chem. 2009, 47, 573), ont permis de comprendre l’interaction métal-oléfine et le manque de stéréosélectivité dans le [BMI][NTf2].

graphique 9

Affichages : 975

UPS

Le CNRS

ICT